Comment Gene a perdu 40 kilos en 1 an et demi

Gene a perdu 40 kg en 1 an et demi
J’ai l’immense plaisir de vous présenter Gene. Gene, c’est une femme comme vous et moi. Elle a accepté de se livrer et de répondre à quelques questions pour nous expliquer comment elle a réussi à perdre 40 kilos en 1 an et demi, sans avoir le sentiment d’être au régime.

À quand remonte ton surpoids ?

J’ai commencé à prendre du poids à l’âge de 10 ans. Des problèmes hormonaux, la séparation de mes parents, les moqueries à l’école, et une puberté trop précoce ont été les principales causes de cette prise de poids. Adolescente j’ai beaucoup maigri car je ne supportais pas d’être « différente ». Je me privais de nourriture ou me faisais vomir lorsque je culpabilisais d’avoir « trop » ou « mal » mangé. J’ai très vite regrossi quand j’ai pris mon indépendance dès l’âge de 18 ans. Des soucis de santé, deux grossesses difficiles et des évènements durs à supportés n’ont évidemment rien arrangés…

Y a-t-il eu un facteur déclenchant à ta prise de poids ?

Le parfait combo entre des soucis de santé et d’autres psychologiques ont fait de moi une parfaite petite victime ;)

Pendant combien d’années as-tu été en surpoids ?

Et bien j’ai 31 ans et je pense avoir passé 17 ans soit plus de la moitié de ma vie en surpoids, voire en obésité dans les dernières années.

Comment le vivais-tu?

Petite, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait et je vivais mal les moqueries à l’école. Les enfants sont très cruels entre eux. Ado je me croyais encore grosse et moche ; je n’étais absolument pas sûre de moi. J’avais toujours peur de ne pas être à ma place. (J’ai d’ailleurs rencontré mon mari à cette époque par « amie » interposée car je n’aurais jamais osé imaginer que quelqu’un puisse s’intéresser à moi…) Ensuite, lorsque j’ai regrossi je suis restée longtemps dans le déni. Pour moi la prise de poids était infime et temporaire. Puis, lorsque j’ai enfin pris conscience de la réalité je suis passée par une grande période de mal-être même si mon entourage ne s’en est pas forcément rendu compte. Je ne laissais pas transparaître grand-chose à l’extérieur mais à l’intérieur de moi j’étais en très grand désarroi, je ne savais plus comment faire pour m’en sortir et tentais de me convaincre de me faire une raison. J’étais dans le fatalisme inexorable : je suis comme cela et je le resterai. Mais je n’arrivais pas à m’accepter.

As-tu déjà essayé des régimes qui ont aboutis à des échecs ?

Oh que oui ! À 10 ans ma mère m’a emmenée voir un endocrinologue pédiatre qui m’a foutu au régime strict ! On ne fait pas manger que de la salade à un enfant c’est une ineptie ! Ma mère était désemparée et ne savait pas ce qu’il convenait de faire. Elle a donc écouté les médecins. J’ai été élevée avec cette idée qu’il n’y a aucune autre solution que de se priver de tout pour être et rester mince. Je suis donc tombée dans la spirale infernale de l’effet yoyo. J’ai détruit mon métabolisme. Je sais aujourd’hui que j’ai fait de grosses erreurs et qu’il existe d’autres solutions plus viables sur le long terme et bien meilleures pour la santé physique ET mentale.

Pourquoi avoir attendu autant de temps pour réagir ?

Tout simplement parce que je ne m’en sentais pas capable d’une part et d’autre part je ne savais pas comment faire. Comme je l’ai dit plus haut, je suivais bêtement des régimes hypocaloriques qui n’ont fait qu’empirer la chose.

Y a-t-il eu un facteur déclenchant qui t’as aidé à amorcer ta perte de poids de façon significative ?

Comme je le raconte sur mon blog dans n’ayons pas peur des mots, avant, j’étais grosse j’ai eu le déclic chez mon cardiologue. Quand on vous annonce à 28 ans que si vous ne faites rien vous risquez la crise cardiaque à 40 ans, ça vous fait comme un électrochoc ! Vous imaginez vos deux enfants orphelins et vous vous dites que vous n’avez pas le droit d’être si égoïste.

Quel régime alimentaire as-tu suivi ?

Ayant été traumatisée par les « régimes » je vais éviter d’employer ce mot ;)
Je dirai simplement que j’ai rééquilibré mon alimentation. Au final il n’y a rien de plus simple, c’est une habitude à prendre. Lorsqu’on a été élevée dans une famille où l’on mange « bien », le plus dur est surtout de faire attention aux quantités. Ma technique est donc de servir des portions à l’assiette et de mettre sur la table tout ce que je compte manger au cours du repas (un peu comme au self où l’on a tout sur son plateau). Cela permet de visualiser la quantité de nourriture ingérée et de se raisonner. Ensuite il faut apprendre à identifier le seuil de satiété, ce qui n’est pas facile lorsqu’on est gourmande car il faut être capable de s’arrêter de manger lorsqu’on en a plus besoin. Vous pouvez retrouver quelques-uns de mes menus sur mon blog dans la catégorie « Recettes ».

As-tu suivi un programme sportif en parallèle ?

Bien sûr. L’un ne va pas sans l’autre. Si vous faites attention côté alimentation vous allez maigrir certes mais peut-être pas vous sculpter la silhouette que vous espérez. Les chiffres sur la balance vont certes diminuer mais c’est en priorité du muscle que vous allez perdre et non du gras ! C’est injuste mais le corps est ainsi fait. Il est feignant par nature et donc en cas de « manque », il va aller puiser son énergie là où c’est le plus facile pour lui et c’est malheureusement dans votre masse musculaire que le sucre est directement accessible lorsqu’il n’y en a plus en libre circulation dans le sang. Pour brûler des graisses, il va falloir habituer votre corps à puiser dedans. Pour cela, il faut entretenir votre masse musculaire et accélérer votre rythme cardiaque. Le meilleur des programmes sportifs est de combiner des activités physiques intenses et courtes avec des activités d’endurance plus calmes mais plus longues.

T’es-tu fait aider dans cette démarche ?

Si tu entends par là une aide médicale la réponse est non. Mon seul soutien a été mon mari et ma motivation pour mes enfants. Le reste je l’ai accompli seule à force de détermination, d’obstination et de persévérance. En fait, j’ai un véritable caractère de cochon et je suis têtue comme une bourrique ce qui est un atout pour ne pas lâcher le morceau ;)

Quels résultats as-tu obtenus en termes de poids ?

-40kg en 1an et demi.

Régime avant après

Quels résultats as-tu obtenus en termes de santé ?

Je ne prends plus aucun médicament pour faire baisser la tension artérielle. Mon cœur bat désormais à 50 pulsations par minute ce qui est un vrai « cœur d’athlète » selon mon médecin. Je ne suis plus essoufflée en montant 3 marches. J’ai une pêche d’enfer ! Terminés les gros coups de fatigue tout au long de la journée. Enfin, j’ai boosté mon système immunitaire je ne suis donc quasiment plus malade. Adieu rhume, grippe, angine, gastro et autres virus !

Quels résultats as-tu obtenus en termes de forme physique ?

Je suis capable de courir un semi-marathon le matin et assurer une journée derrière sans ressentir de fatigue, ou terminer un triathlon sans avoir de courbatures le lendemain :D

Penses-tu avoir consolidé ses résultats ?

Cela fait 1an et demi que mon poids oscille entre 56 et 59kg donc on peut dire que je suis stabilisée.

Quelle est ta principale source de motivation ?

Ma famille quelle question ;)

Quel(s) conseil(s) pourrais-tu donner à une fille qui cherche à (re)trouver une silhouette ?

On a tous qu’une seule chance sur cette terre, il ne faut pas la gâcher. Les gagnants sont ceux qui n’abandonnent jamais. Et n’oubliez pas qu’il n’y a que vous qui savez de quoi vous êtes capables.

About coach régime minceur

Passionnée par l'alimentation santé qui aide à retrouver et à garder la ligne, je m’y intéresse de près depuis plus de dix ans. Après quelques beaux succès auprès de mes amies, j'ai lancé ce blog dans le but de conseiller les femmes dans leur démarche de perte de poids, en préconisant avant tout un mode de vie sain.
Tags: , , , , , .
  • Trackbacks
  • Comments
  • No Comments yet.
  • No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

*