L’échec des régimes hypocaloriques

Le principe des régimes hypocaloriques

Les régimes hypocaloriques reposent sur un concept simple (voir simpliste), qui a pour postulat de base les équations suivantes :
Calories ingérées > calories dépensées => prise de poids
Calories ingérées = calories dépensées => maintien du poids
Calories ingérées < calories dépensées => perte de poids

 

Les raisons de l’échec des régimes hypocaloriques

Nous avons tous des exemples autour de nous : ce sont ceux qui s’acharnent à compter les calories qui restent éternellement gros, voir qui développent à terme une véritable obésité.
Pourquoi ?

Raisonner en terme de calories, c’est ignorer les phénomènes d’adaptation et de régulation du corps humain. Tous ceux qui ont suivi un jour un régime hypocalorique savent que dans un premier temps on obtient généralement des résultats. Puis, au bout d’un certain temps, on remarque que l’amaigrissement ne se produit plus. On s’aperçoit ensuite que la courbe de poids reprend une direction ascendante.

Régime hypocalorique

Minceur et Santé © Tous droits réservés

L’organisme humain est en fait animé d’un instinct de survie qui se met en action dès qu’il subit une menace en termes de restriction. Dans la mesure où la restriction des apports énergétiques s’est poursuivie dans le temps, après avoir ajuster les dépenses en fonction des apports, l’instinct de survie va conduire le corps à réduire les dépenses pour se constituer des réserves. Et alors que l’on mange moins, on grossit.

D’autre part, lorsque l’on est en situation de manque (c’est-à-dire de sous-alimentation), l’organisme est particulièrement sur la défensive et ne rate aucune occasion de faire des réserves si l’occasion lui en est donné : le moindre écart peut faire prendre 2 à 3 kilos d’un coup.

L’obésité chez la femme se traduit non seulement par une augmentation du volume de chaque cellule graisseuse (adipocyte), mais également par une multiplication du nombre de cellules. Et cette dernière situation n’est jamais réversible. Or, des études ont démontré que c’est surtout dans les cas d’un processus de restriction alimentaire (régime hypocalorique) que l’organisme féminin, en mettant en jeu son instinct de survie, va se mettre à fabriquer de nouvelles cellules graisseuses (hyperplasie). C’est ce qui lui permettra ensuite de récupérer d’autant plus vite son obésité perdue, et surtout d’en augmenter le volume, puisque sa capacité aura été accrue.

L’approche hypocalorique est donc totalement illusoire en ce qui concerne la perte de poids. Elle peut même être dangereuse car elle entraîne dans la plupart des cas des déséquilibres alimentaires qui conduisent à de véritables carences ; ce qui se traduit par un très grande faiblesse (fatigue chronique), mais aussi une véritable vulnérabilité face à la maladie.

Un des grands noms de la nutrition allant à contre-courant de la « pensée hypocalorique » est sans nul doute Michel Montignac. Dans son livre « Je mange donc je maigris… et je reste mince », il explique pourquoi et comment abandonner cette façon de pensée pour perdre du poids. C’est un des tous premiers livres que j’ai lu sur la perte de poids, et je ne peux que vous recommander d’en faire autant ;)

J’en ai lu la toute première version ; mais depuis, une version « pour les nuls » à vue le jour, beaucoup plus poussée, beaucoup plus détaillée, beaucoup plus facile à comprendre et contenant de nombreuses mises à jour. Il n’y a qu’à cliquer sur l’image et à lire les commentaires de ceux qui ont investi dans cet ouvrage pour se convaincre de l’intérêt de le lire. Il ne coute qu’une vingtaine d’euros et se lit comme un roman tellement il est à la fois intéressant, pertinent, simple et convainquant. À mon sens, c’est l’investissement de base indispensable.

Régime MontignacRégime Montignac

 

Minceur et Santé

L’avis de l’auteur

Le livre « Je manque donc je maigris » que je cite à la fin de l’article est un des tous premiers ouvrages que j’ai lu sur le sujet de la perte de poids. Et je dois dire qu’il m’a ouvert les yeux sur beaucoup d’idées reçues, notamment sur le principe des régimes hypocaloriques. Je n’ai jamais compté les calories, et cela n’a jamais empêché qui que ce soit de mon entourage de perdre du poids. Arrêtez de vous affamer ! Je vous donnerai bientôt des conseils pour manger à votre faim, et parvenir à votre objectif sans vous priver.

Sandrine

About coach régime minceur

Passionnée par l'alimentation santé qui aide à retrouver et à garder la ligne, je m’y intéresse de près depuis plus de dix ans. Après quelques beaux succès auprès de mes amies, j'ai lancé ce blog dans le but de conseiller les femmes dans leur démarche de perte de poids, en préconisant avant tout un mode de vie sain.
Tags: .
  • Trackbacks
  • Comments
  • No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

*