Aspartame et controverse

Qui n’a jamais entendu parler de l’aspartame ?

L’aspartame est cet édulcorant de synthèse que l’on retrouve dans presque tous les produits “light”, “diet” ou “sans sucre” ; et qui fait, pensez-vous peut-être, le bonheur des personnes au régime, puisqu’il ne contient aucune calorie.
Nous verrons dans un autre article qu’il est préférable de se détacher de la notion de calories, mais c’est un autre débat.

 

Revenons-en à notre chimie.

Si tout le monde ou presque connait l’aspartame, peu de consommateurs se sont réellement intéressés à sa fabrication.
C’est en 1965 que l’aspartame a été découvert, dans un laboratoire, par un scientifique qui cherchait à mettre au point un médicament contre les ulcères. Tout à coup, allez donc savoir pourquoi, il se dit “tiens, je gouterais bien à mon nouveau médicament”, et là, il se rend compte que sa poudre “magique” à un gout sucré très prononcé.

 

Du labo au supermarché

Cette découverte fut une aubaine pour l’industrie alimentaire. Avec son pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui de la saccharose, et sans calorie, il est l’ingrédient idéal du marketing de la diète. C’est ainsi que cet édulcorant de synthèse, association artificielle de 3 molécules chimiques (la phénylalanine (50%), l’acide aspartique (40%) et de l’ester de méthyle (10%)) a vu le jour sous le nom de E951 et s’est invité dans nos produits de grande consommation et… dans notre pharmacie (de nombreux médicaments contiennent de l’aspartame, lisez les compositions).

 

La controverse

Aspartame E951

Depuis 1974, la controverse n’a jamais cessé d’exister.
À la suite de deux études démontrant que cette substance cause des tumeurs chez les animaux de laboratoire, l’autorisation est abrogée. Ces études n’ont jamais été réfutées depuis. En septembre 1980, après délibération, un comité de la Food and Drug Administration (FDA) se prononce contre l’aspartame. Quatre mois plus tard, G.D. Searle (le laboratoire qui a découvert l’aspartame) soumet dix nouvelles études qui feront pencher la balance du côté de l’aspartame par un vote.

En 1985, Monsanto fait l’acquisition de GD Searle, il est donc désormais propriétaire et fabricant de l’aspartame.

En 1996, le professeur Ralph G. Walton, du collège de médecine de la Northeastern Ohio Universities, décide d’analyser l’ensemble des études scientifiques liées à la consommation d’aspartame. Parmi les 174 études analysées, 74 étaient financées par l’industrie de l’aspartame, et 100 % d’entre elles concluaient qu’il n’y avait aucun problème avec cet édulcorant. Cependant, sur 90 études indépendantes, 83 soit 92 % d’entre elles, ont plutôt relevé un ou plusieurs problèmes liés à l’usage de cet additif alimentaire.

 

Les doutes sur l’aspartame :

  • il ferait prendre du poids,
  • il serait nocif voir mortel pour les diabétiques,
  • il serait cancérigène,
  • il entraînerait des migraines,
  • il entraînerait des insomnies,
  • il provoquerait des scléroses en plaque,

La liste est non-exhaustive. Il existe des milliers de plaintes concernant l’aspartame qui font état de maladies multiples : dépressions, désordres neuro-dégénératifs, troubles intestinaux graves, problèmes de vue, rhumatismes, lupus, Alzheimer, coma, cancer, tumeurs, …

 

Pour aller plus loin

Cet article à pour but de vous informer sur la controverse, et vous donner des éléments de réflexion pour vous forger votre propre point de vue.

Si vous souhaitez allez plus loin, je vous recommande l’excellent livre de Sylvie Simon Aspartame, sucre ou ou poison ?
Personnellement, ce livre a été une révélation pour moi, et je ne consomme plus d’aspartame depuis…
livre aspartame sucre ou poisonlivre aspartame sucre ou poison

 

Minceur et Santé

L’avis de l’auteur

J’ai lu “Aspartame sucre ou poison ?”, que je cite ci-dessus, et c’est un livre que je recommande à toute personne soucieuse de sa santé et de sa ligne. Cette lecture est riche d’informations et fera de vous un consommateur averti. Me concernant, l’aspartame étant un produit chimique (donc par définition non naturel), suspecté de faire prendre du poids et de nuire à la santé, je préfère ne pas prendre de risque et j’en ai arrêté la consommation. N’hésitez pas à me donner votre point de vue en commentaire, je les lirais tous avec attention.

Sandrine

About coach régime minceur

Passionnée par l'alimentation santé qui aide à retrouver et à garder la ligne, je m’y intéresse de près depuis plus de dix ans. Après quelques beaux succès auprès de mes amies, j'ai lancé ce blog dans le but de conseiller les femmes dans leur démarche de perte de poids, en préconisant avant tout un mode de vie sain.
Tags: , , , , , .
  • Trackbacks
  • Comments
  • No Comments yet.
  • No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

*